Interpetation Esotérique de la Génèse Agrandir l'image

Interpetation Esotérique de la Génèse

KABALEB vous conduit grâce à ce cours sur le sentier de l’Initiation chrétienne et au-delà vers l’Initiation Transcendantaliste. Vous comprendrez que derrière les Noms, les nombres et les récits bibliques se cache le mystère de l’âme Humaine au cours de son pèlerinage Terrestre. Le livre de la Genès est le livre de l’évolution de l’Ame sous l’emprise de la Loi. C’est le livre de tous les mystères. Entendez résonner en vous l’Eco de l’Ame de Dieu se frayant un chemin vers la maîtrise de la Loi dans l’ASIAH c'est-à-dire dans le monde matériel. Ce cours est indispensable pour Tout prétendant à la Transcendance.

 

L’Age donné aux prophètes est-il un Age réel ou un code permettant d’ouvrir les portes des cavernes où se trouvent cachés les Trésors de notre conscience collective ?

 

Un cours à étudier absolument.

Plus de détails

70,00 € TTC

En savoir plus

L'Esprit de Dieu sur les Eaux. L'Ordre imposé au Chaos ou la création de la Lu­mière La séparation des Eaux-Sentiments, de l'Air et de la Terre.
Création des (soi-disant) animaux et création de l'Homme.

            1.- Béreschit Bara Elohim. C'est avec ces mots que Moïse commence le récit de la Création, connu sous le nom de Livre de la Genèse. La traduction conventionnelle que nous trouvons dans nos Bibles, est : Au commencement Dieu créa, et l'on ajoute à ce premier point : les cieux et la terre. 

            Le mot Béreschit (Beith-Reish-Aleph-Shin-Yod-Tav) selon la traduction inspirée de Fabre d'Olivet dans son ouvrage "La Langue Hébraïque Restituée", peut être lu de trois maniè­res : dans le sens propre, figuré ou hiéroglyphique. Dans le premier de ces sens, il signifie : Au début, avant toute chose. Dans le deuxième : En principe, en puissance d'être. Et dans le troisième : Le Principe moteur de l'Uni vers, qui est la Volonté. Le mot Bara (Beith-Reish-Aleph), traduit par "créa ", interprété conventionnellement, peut signifier : il créa à partir du néant, mais Fabre nous dit que son sens est celui de "faire quelque chose à partir de quelque chose; sortir quelque chose d'un élément inconnu; faire passer le principe à l'essence, rendre égal ce qui était distinct, différent".


Nous savons par des études et analyses précédentes (voir : Connaissance et Pouvoir,Haziel) que le Dieu de notre système solaire n’a pas élaboré sa création à partir de rien mais qu’il a utilisé les essences que les 12 Zodiacaux ont mises à sa disposition, lesquels proviennent d'un précédent Jour de Mani­festation, et ont atteint un niveau où les éléments de leurs corps immatériels (leurs essences) peuvent être utilisés (utilisées) pour la constitution d'un univers solaire. 

Tout comme les Zodiacaux, nous aussi, nous serons un jour porteurs de vie, et nous sommes d'ores et déjà en train d'expérimenter cette qualité, par le fait que notre organisme fait vivre des colonies de microbes, qui deviendront, dans des Jours de Manifestation à venir, une Vague de vie Divine apte à utiliser nos propriétés organiques pour constituer un système solaire ; et c'est nous, alors, qui serons cet anneau zodiacal invisible qui est, de nos jours, la Fontaine de la Vie Primordiale. 

                Moïse donne au Créateur le nom d'Etohim. Ce mot (nous l'avons déjà signalé dans d'autres textes) souligne son caractère de pluriel et de singulier en même temps. Elohim (Aleph-Lamed-Hé-Yod-Mem), peut se traduire par Lui-les-Dieux, en exprimant de la sorte la parfaite Unité Divine, en même temps que sa pluralité, étant donné que le Créateur de notre système solaire n'est pas un être individuel, mais une Vague de Vie qui a débuté son évolution en tant qu'Esprits Vierges (tout comme nous avons été Esprits Vierges devenus Individualités) et qui ont avancé jusqu'à l'Unité parfaite. Dieu est UN, certes, mais formé par des milliards de milliards d'êtres qui furent un jour des entités séparées. Dans la version de Fabre d'Olivet, ce premier point est traduit ainsi: "Dans le Principe, Lui-les-Dieux, l'Etre des êtres, avait créé en principe ce qui constitue l'existence des deux et de la Terre".


            Nous devons donc comprendre que, dans cette phase préparatoire de l'Oeuvre, le Créateur a élaboré les Principes, les bases pourrions-nous dire, les schémas de base, qui seraient développés par la suite. Ces Principes se nomment Volonté ; la graine de la Volonté fut la première des créactions, et Moïse le fait très rarement comprendre à tous ceux savent lire l’Alphabet Sacré, car dans le  mot Béréschit, le Aleph est placé en troisième, lieu qui correspond au Fils, et le Aleph représente la Volonté Executive. 
             La Volonté qui s'est si vigoureusement manifestée lors du Troisième Jour de la Créa­tion; car les six lettres qui forment ce premier mot ont un rôle prépondérant dans les 6 Jours de la Création, (le Septième Jour étant celui pendant lequel Dieu met son Oeuvre entre nos mains). La Volonté naît le Premier Jour, mais elle ne devient opérationnelle qu'au Troisième, après que Dieu ait surmonté les difficultés du Deuxième Jour, pendant lequel l'Oeuvre a failli faire naufrage, tel que nous allons le voir.

 

            2.- La Volonté est le cadeau somptueux que Dieu a offert aux habitants de l'Univers. Grâce à cet ingrédient, lorsque nous mobilisons en nous-mêmes la Volonté, nous sommes de nou­veau placés au Principe, et sont sans effet les causes que nous avions mis en circulation dans notre avatar humain. La Volonté nous permet de tout recommencer, comme si rien ne s'était passé ; nous pouvons nous situer dans le Premier Jour, dans la Première Action pour commencer une nouvelle Création, sans le poids du passe. Quelle que soit nos fautes, nos erreurs, nos indignités, la Volonté nous rend propres, blancs comme neige, elle nous innocente, et tout devient Potentialité (possibilité en puissance).


            La Volonté est la plus haute expression de la magie divine, l'attribut le plus élevé que Dieu nous ait légué. Nous pouvons également observer, et d'autres l'ont fait avant nous, que dans cette première phrase de la Genèse, le mot Dieu-Elohim apparaît à la troisième place, après Béreschit et Bara. Et dans le Béreschit lui-même, le Aleph aussi, porteur de Volonté, se trouve à la troisième place. Ceci signifie que dans l'ordonnancement cosmique, la Volonté, qui déclenche et met tout en marche, ne se manifeste qu'à la troisième phase. Ainsi donc, dans le déploiement évolutif à partir du moment où nous avons atteint l'auto-conscience, le premier attribut qui apparaît est la Loi, présidée par Jéhovah-Binah ; le deuxième est l’Amour-Sagesse présidé par Hochmah-Christ ; et le troisième attribut est celui de la volonté présidée Kéther-Père. Nous voyons Dieu "de dos", la partie arrière (tel que Jéhovah l’a indiqué à Moïse); II se manifeste à nous en marche arrière, en commençant par le plus bas de ses attributs : la Justice.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Interpetation Esotérique de la Génèse

Interpetation Esotérique de la Génèse

KABALEB vous conduit grâce à ce cours sur le sentier de l’Initiation chrétienne et au-delà vers l’Initiation Transcendantaliste. Vous comprendrez que derrière les Noms, les nombres et les récits bibliques se cache le mystère de l’âme Humaine au cours de son pèlerinage Terrestre. Le livre de la Genès est le livre de l’évolution de l’Ame sous l’emprise de la Loi. C’est le livre de tous les mystères. Entendez résonner en vous l’Eco de l’Ame de Dieu se frayant un chemin vers la maîtrise de la Loi dans l’ASIAH c'est-à-dire dans le monde matériel. Ce cours est indispensable pour Tout prétendant à la Transcendance.

 

L’Age donné aux prophètes est-il un Age réel ou un code permettant d’ouvrir les portes des cavernes où se trouvent cachés les Trésors de notre conscience collective ?

 

Un cours à étudier absolument.